Sezane

Sezane

De fil en aiguille
Sezane
Je ne suis partie de rien, j’ai eu une chance folle et je le sais. Quand j’ai réalisé l’ampleur de la communauté créée autour de Sézane, je me suis dit qu’il était évident qu’il fallait s’engager pour les femmes, pour leur donner toutes les chances possibles. J’ai énormément de projets pour ma marque, mais le plus important d’entre eux est d’aider ceux qui en ont besoin pour rendre le monde un petit peu meilleur.

Chineuse invétérée, Morgane hérite d’un sac de fripes abandonnées laissées par sa sœur lors de son départ pour une nouvelle vie à Londres. Elle se donne alors pour mission de mettre ces vêtements en valeur à travers de jolies photos et de les vendre sur internet.

Du sac de fripes aux Composantes

C’était il y a 12 ans. Morgane vient d’obtenir son baccalauréat Littérature option Arts appliqués, et elle ne sait pas encore dans quelles études se lancer. Plutôt que la précipitation, elle choisit la réflexion : cette année sera l’occasion de tester, d’essayer, d’apprendre et de trouver sa voie. ‘J’ai beaucoup travaillé sur les photos des fripes laissées par ma sœur pour les vendre sur internet. Tout s’est vendu très vite. Alors, je me suis dit : ok, j’adore chiner, j’adore prendre des photos, et ça marche plutôt bien. Pourquoi ne pas créer mon propre site ?’ C’est ainsi, en 2008, que naît la première marque de Morgane : Les Composantes.

Les Composantes, c’était une plateforme en ligne qui permettait à Morgane de vendre ses trouvailles. ‘Souvent, je retravaillais un peu les coupes ou les finitions des pièces que j’avais trouvées.’ 100 pièces sont mises en ligne tous les mois ‘parce que le site ne pouvait uploader que 100 photos par mois’. Loin d’être un frein, ce compromis technique permet à Morgane de créer un vrai rendez-vous avec ses clientes, de plus en plus nombreuses ‘grâce au bouche à oreille’ précise-t-elle.

Des Composantes au nom composé

La clientèle des Composantes devient en quelques années une véritable communauté. Cinq ans après sa création, Morgane sent que le moment est venu pour elle de se lancer et de créer ses propres pièces. ‘Pendant ces années avec Les Composantes j’ai acquis beaucoup de connaissances sur les tissus, les coupes, etc. J’ai commencé à dessiner mes propres modèles et à les faire fabriquer.’ C’est ainsi qu’en 2013 naît la marque Sézane, première marque de prêt-à-porter uniquement en ligne, composée du prénom et du nom de famille de Morgane.

Complètement autodidacte, Morgane s’est formée grâce à sa passion pour les vêtements et aux contacts des fournisseurs. La marque Sézane reprend les codes des Composantes en se renouvelant tous les mois et embarque la communauté créée au fil des années en ligne. ‘Nous avons plus de 600 000 followers sur Instagram et près de 500 000 personnes nous suivent sur Facebook’ souligne Morgane. Les réseaux sociaux permettent à la marque de devenir son propre média : ‘les ventes sont annoncées sur les réseaux sociaux par exemple, et dès que nous avons un message à faire passer nous le faisons par ce biais. La communauté et les réseaux qui permettent de la fédérer ont clairement contribué à faire grandir la marque’ précise Morgane.

Passer de un associé à plus de 100 salariés en quelques années, ce n’est jamais anodin. ‘J’ai dû apprendre à déléguer’ raconte Morgane. ‘Au début, avec mon associé, nous gérions tout : de la création à la logistique, au SAV … avec le boom de la marque, nous avons dû apprendre à faire confiance et à déléguer. Ce n’est jamais facile au début. Ensuite, j’ai réalisé que cela me permettait de me concentrer sur ce que j’aime le plus : créer et faire vivre une expérience spéciale aux clientes!’

En savoir plus sur Morgane et Sézane

Article suivant